السبت، 22 أغسطس، 2015

Changement de l’état de surface des ergs au nord de Nouakchott (1954 – 2000). Conséquences sur la désertification et l’ensablement de la capitale

L’inventaire des modifications qualitatives et quantitatives de l'état de la couverture sableuse de Mauritanie a pu être dressé à l’aide d’une mosaïque Landsat à l’échelle de 1/1 000 000 de 1972-1974 et de scènes SPOT au 1/1 000 000 de 1998 à 2000 et de plusieurs missions de
photographies aériennes de 1954 à 1991. Les données pluviométriques, les tempêtes de sable de cette même période et les analyses granulométriques des sables prélevés dans les aires de dépôt et dans celles soumises à l’érosion permettent d'améliorer la connaissance des mécanismes éoliens aboutissant à la désertification. D'après l'examen des images satellitaires et des huit campagnes de trois à quatre semaines d'observation sur le terrain, des signes probants de désertification sont apparus dans le paysage, notamment à Nouakchott, sous la forme d’appauvrissement en sable des ergs et d’ensablement des infrastructures urbaines. La réalisation d'une carte morphodynamique des édifices sableux éoliens, en liaison avec leur situation dans le Système Global d'Action Eolienne du Sahara et du Sahel, confirme et précise la dégradation environnementale en démontrant l’omniprésence d’une seconde génération dunaire de réactivation en sifs et en dunes transverses mobiles de sable vif sur les cordons longitudinaux des ergs anciens rubéfiés fixés. 

ليست هناك تعليقات:

إرسال تعليق